Comment maîtriser son rapport coût/performance ?

Maîtriser ses coûts constitue une priorité de chaque instant pour les professionnels de tous horizons. S’assurer de disposer du meilleur matériel au meilleur prix nécessite toutefois de maintenir une vigilance constante et il se révèle parfois difficile de tout garder sous contrôle. Il existe différentes manières de mieux maitriser le rapport entre le coût et les performances : travailler par étapes pour rendre une pièce plus efficace, choisir une technologie plus rapide et durable ou tout simplement sélectionner un produit de meilleure qualité en font partie.

Optimiser ses coûts en déléguant le traitement thermique

Pour économiser tout en gardant une excellente performance sur le long terme, l’une des premières solutions consiste à investir dans un métal moins cher auquel on applique un traitement thermique a posteriori.
Dans un contexte de pénurie, cette démarche semble particulièrement avantageuse, car elle permet un investissement de départ moindre, pour une performance finale bien meilleure. Appliquer un traitement sous vide à un acier moins cher le rend inévitablement beaucoup plus résistant dans le temps. En effet, cette méthode offre beaucoup de possibilités : amélioration de la résistance à l’effort, à la corrosion, à l’usure, modification des propriétés électriques, de l’aspect visuel…

Améliorer la performance du matériau

Pour mieux maîtriser son ratio coûts/performances, il demeure également possible de miser sur une meilleure qualité du matériau.
À titre d’exemple, un poinçon ou un outil coupant ayant bénéficié d’un traitement sous vide présente une durée de vie dix fois plus longue que celle d’un autre. Choisir une pièce de meilleure qualité engendre donc un réel gain sur le long terme. Si celle-ci peut fonctionner 10 fois plus longtemps qu’une autre, sa rentabilité devient extrêmement intéressante au fil des années. Jouer sur la qualité et la performance du matériau représente ainsi un autre moyen de garder la main sur le rapport entre les coûts et les performances d’une pièce.

Opter pour des technologies plus avancées

Le prix de certains matériaux et de certaines pièces reste très élevé, car leur production comporte plusieurs étapes chronophages et elles-mêmes onéreuses pour les fabricants. Le prix total d’une pièce inclut notamment les frais d’achat de l’acier, de son usinage, de son traitement thermique final…

Une troisième astuce pour optimiser son ratio coûts/performances consiste alors à se tourner vers des processus de fabrication innovants et plus rapides. Il existe aujourd’hui, par exemple, des procédés technologiques qui permettent de réduire les déformations des pièces en moins de temps qu’il n’en fallait auparavant. Si la conception de la pièce se révèle plus rapide car elle nécessite moins d’opérations, elle coûte moins cher à l’achat et demeure tout aussi résistante.